L’Écriture

Ah ! que n’ai-je la plume de Rimbaud ?
Décrire mes pensées grâce aux mots.
S’exprimer avec son talent,
Comme cela serait séduisant.

Aurai-je découvert le chemin,
En composant, être quelqu’un,
Mon idéal tant recherché,
Reconnu, pourquoi pas aimé ?

Sans le talent de l’écrivain
Des « Étrennes des Orphelins »
Décidé, ma plume je pris
Prétentieux, tout de même, je suis.

Animé d’une nouvelle passion,
Laissant mon imagination
Traduire en toute sérénité
Des sentiments toujours celés.

Ce ne fut ni protestation,
Ni révolte, mais une passion.
Délivrance devint l’écriture
Début d’une très belle aventure.

Courboulay © 1995

commentaires

Textes de M.Courboulay :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s