La politique n’est rien d’autre qu’une gestion d’intérêts contradictoires. Par ce fait, elle dégénérera forcément en violence. Or la violence ne peut jamais se substituer à la loi.

Publicités