Mots-clefs

logoNR

Loir-et-Cher – Onzain
29/12/2013 05:33

 

    Depuis qu’il est en retraite, l’Onzainois Jean-Pierre Barré est plus que jamais très occupé. Ce qu’il fait ? Il écrit. Avec passion, bonheur et talent.
couvertureAurélieMédiumIl s’est d’abord immergé dans la vie et l’histoire des petites gens du monde rural de la première moitié du XXe siècle avec « De père en fils », « La Relève », « La Marque de fabrique », récits où se mêlent réalisme et imagination, sensibilité et pudeur. Son dernier roman « Aurélie » est en revanche, une histoire contemporaine qui, selon son auteur aurait pu être inspirée par un fait divers relaté dans La Nouvelle République de Tours. « C’est dans cette ville, qu’Aurélie, jeune femme désespérée s’est jetée sous un bus rue Nationale. »
Aurélie qui vit une existence bourgeoise dans la capitale tourangelle ne peut avoir d’enfant selon un docteur parisien. Cela son mari ne le supporte pas. C’est la séparation et le drame. Son amputation des deux jambes est suivie d’une longue période de rééducation dans un établissement spécialisé à Chambéry. Là, se noue une belle histoire d’amour entre Aurélie et son jeune kiné, Thomas.
À travers le style plein d’élégance dans sa simplicité de Jean-Pierre Barré on voit Aurélie reprendre goût à la vie, surmonter les obstacles, suivre des formations valorisantes.
Comme dans les contes de fées, Aurélie et Thomas se sont mariés, ils ont eu deux enfants et ont vécu heureux, d’une vie normale et épanouie.
C’est après une sérieuse enquête auprès d’un prothésiste que Jean-Pierre Barré a écrit cette belle histoire d’amour sur fond de drame.
C’est facile et agréable à lire, un message d’espoir soutenu par un style élégant. Une idée cadeau pour fêtes de fin d’année.

Publicités