Mots-clefs

, , , , , , , ,

« L’absence est aussi bien un remède à la haine qu’un appareil contre l’amour »

Jean de la Fontaine

Biographie :

Jean-de-La-Fontaine, poète, moraliste, dramaturge, librettiste, romancier, livre, litterature, roman

   Jean de La Fontaine, né à Château-Thierry le 08 juillet 1621, est un poète, moraliste, dramaturge, librettiste et romancier français.

   Fils de Charles de la Fontaine et Françoise Pidoux, ils passent ses premières années à Chateau-Thierry, dans un hôtel particulier qui est aujourd’hui un musée à la mémoire de l’écrivain.
Il étudie d’abord le latin puis rentre à l’Oratoire. Un an plus tard, il abandonne ses études religieuses (1642) pour reprendre des études de droit.

   En 1649, il obtient son diplôme d'avocat au Parlement de Paris.

   En 1647, il fait un mariage de complaisance avec Marie Héricart, fille d’un lieutenant de baillis. Elle lui donne un fils dont il s’occupera fort peu.Il délaisse rapidement sa femme, lui préférant la fréquentation de la société libertine parisienne.

   En 1652, il acquiert la charge de maître particulier triennal des eaux et des forêts du duché de Château-Thierry, à laquelle se cumule celle de son père à la mort de celui-ci. Il la revend en 1672.

   En 1654, il commence une carrière de poète, mais son œuvre passe complètement inaperçue.

   En 1658, son père meurt, lui laissant de nombreuses dettes. Il entre au service de Fouquet, surintendant des finances qu’il soutiendra publiquement après son arrestation (ordonnée par Louis XIV). Ce dernier lui versera une rente jusqu’en 1661.

   En 1663, il part se réfugier dans le Limousin, accompagnant son oncle exilé.

   En 1664, il entre au service des Duchesses de Bouillon et d’Orléans en qualité de gentilhomme. Il assure ainsi son anoblissement. C’est aussi à cette époque qu’il entre sur la scène littéraire.

   En 1672 à la mort de la Duchesse d’Orléans, La Fontaine connaît de nouvelles difficultés financières, car il n’a plus de revenus. Marguerite de La Sablière l’accueille et l’héberge quelques mois après, probablement en 1673 et ce jusqu’à sa mort en 1693.Elle pourvoit à ses besoins.

   En 1684, il est élu à l’Académie Française où ses prises de position et amitiés lui vaudront nombres déboires.

   Vers 1690, il tombe gravement malade. Il meurt à Paris le 13 avril 1695. En 1817, sa dépouille a été transférée au cimetière du Père-Lachaise.

Sources : Babelio

le roman, livre et ebook (editeur Atramenta) est paru chez Atramenta edition

Publicités